Exposition

Pour un jardin spéculatif et une grainothèque collective

2021—2022

Pour un jardin spéculatif et une grainothèque collective

Le projet Jardin Spéculatif est développé dans le cadre de la recherche-action collective menée par QANAT - قناة et en lien avec les Ateliers Collectifs - الورشات الجماعية de la Fondation Dar Bellarj depuis 2019. Ce jardin comestible et communautaire sur le toit de la maison Dar Bellarj offre une matérialisation de nos réflexions partagées sur les passés, les présents et les futurs des espaces verts dans la ville de Marrakech, ainsi que sur les possibilités et les conditions pour repenser et enraciner des formes de souveraineté alimentaire au sein de l'espace urbain.

Au cœur de la médina, la grainothèque (bibliothèque de graine) adjointe est un espace pédagogique ouvert, dépositaire des matières polyphoniques collectées et retravaillées dans le cadre de notre axe de recherche “Écologies enchevêtrées” avec les Mamans Douées de Dar Bellarj. À travers différents supports (livres, zines, installations visuelles et sonores, etc.), la bibliothèque offre un rendu évolutif des souvenirs, désirs et imaginaires subjectifs et collectifs liés à ce qu'était, est, et pourrait être un jardin.

Ensemble, le jardinier et la bibliothèque sont conçus comme des gestes et des espaces de soin, de réenracinement et d'écoute, pour faire émerger et récolter de nouvelles solidarités collectives.

Le jardin et la bibliothèque de graines ont été pensés, nourris et construits par l'effort conjoint de QANAT (en particulier Louisa Aarrass, Noureddine Ezarraf, Sara Frikech, Abdellah M. Hassak, Francesca Masoero, Rim Mejdi), Dar Bellarj (Maha el Madi, Aziz et Hassan Bouyabrine), les Mamans Douées (en particulier Amina Bouyabrine, Rachida El Idrissi Lahbali, Rachida Elguendouf, Zahra El Khiraoui, Fatima Ennaoui, Latifa Ghazdaoui, Khadija Karbah, Rkia Wamani), Otmane Ouallal, Souhail Tazi/Domaine Sauvage, Le Toit en Vert (Sabrina Hakimm et Rachid Latouri), Ilyass Moussanif, Aba Sadki, et Soufiane Lazrak.

--
QANAT est une plateforme collective initiée par LE 18, qui explore la politique et la poétique de l'eau comme un moyen d'étudier et de soutenir différentes formes et manifestations d'être et d'agir en commun au Maroc et au-delà.

Les Ateliers Collectifs sont conçus comme une école alternative, un espace de transmission horizontale et d'expérimentation propice à l'émergence d'idées, de connaissances et de visions en relation avec la ville et son patrimoine, en offrant un espace de dialogue et d'apprentissage partagé entre les communautés de Dar Bellarj en dialogue avec d'autres artistes, praticiens culturels et chercheurs.

Ce projet a été rendu possible grâce à une subvention offerte par le StimuleringsFonds - creative industrie et par la Fondation Susanna Biedermann.

Artistes

Louisa Aarrass, Noureddine Ezarraf, Sara Frikech, Abdellah M. Hassak, Francesca Masoero, Rim Mejdi), Dar Bellarj (Maha el Madi, Aziz et Hassan Bouyabrine), les Mamans Douées (en particulier Amina Bouyabrine, Rachida El Idrissi Lahbali, Rachida Elguendouf, Zahra El Khiraoui, Fatima Ennaoui, Latifa Ghazdaoui, Khadija Karbah, Rkia Wamani), Otmane Ouallal, Souhail Tazi/Domaine Sauvage, Le Toit en Vert (Sabrina Hakimm et Rachid Latouri), Ilyass Moussanif, Aba Sadki, et Soufiane Lazrak.

Images

Programmes publiques